Architecture > Chemin de Fer > Train touristique PGVS (Point de Grave – Le Verdon – Soulac)

Train touristique PGVS (Point de Grave – Le Verdon – Soulac)

Sujets de l'article : Le Verdon-sur-Mer , Soulac-sur-Mer

Ce petit train touristique perpétue l’activité ferroviaire de la pointe du Médoc en utilisant une ligne utilisée initialement pour l’acheminement des enrochement permettant d’assurer la Protection de la pointe du Médoc (Digues des Arros). Le train se déplace sur une ligne unique entre Le Verdon à proximité du Phare et du débarcadère du Bac du Verdon et du lieu dit Les Arros à Soulac, lieu ou se situe aussi la forteresse des Arros.

Sur le même sujet : Protection de la pointe du Médoc (Digues des Arros), Bac du Verdon, Fort des Arros.

Description et histoire

Ce petit train est exploité par le Syndicat Intercommunal à Vocation Unique des communes du Verdon-sur-Mer et de Soulac-sur-Mer. La longueur de la ligne fait 6,4 km. Aujourd’hui faute de voir de débord, le train comporte en tête et en queue deux draisines DU65. Elles véhicules deux baladeuses de 24 places chacune non couvertes (prévoir le chapeau par grand soleil et le parapluie par temps de pluie. Pour la saison 2015, 7 aller-retour quotidien étaient prévus avec un dernier départ au Verdon à 18h00 et aux Arros (Soulac) à 18h30. Ce nombre de rotations peut varier légèrement d’une saison à une autre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce train longe la piste cyclable et le GR 8. Il passe à proximité de la Maison de Grave, ancien lieu de villégiature des ouvriers travaillant sur les digues des Arros, du Phare de Grave, du Phare Saint Nicolas (arrêt facultatif Saint-Nicolas) et du Fort des Arros, lieu de commandement de la Forteresse Allemande du Médoc.

Il permet à la saison de faire une liaison sympathique entre le Bac du verdon et Soulac-sur-Mer.

Histoire

Bernard Caunésil, sauveteur du Phare de Cordouan et décédé en 2011, est le véritable « créateur » du train PGVS en 1985. Il utilise du matériel roulant (draisines) rachetées à la SNCF. Contrairement à d’autres trains historique, le PGVS n’utilise pas des portions du raison ferré de la SNCF (la ligne de TER est parallèle) mais le réseau du Port Autonome de Bordeaux qui avait en charge l’installation et l’entretien des enrochements entre Soulac et Le Verdon (Lieu dit les Arros et Les Cantines).

Ces lignes seront aussi utilisées à la vocations forestières mais aussi pour l’acheminement de matériel et de troupes par les forces allemandes d’occupation (1942-45).

Le PGVS en août 2015

L’état du matériel roulant en 2008 est inquiétant et une partie sera restauré entre 2010 et 2011 pour une remise en service durant l’été 2011.

Bibliographie

LES CHEMINS DE FER TOURISTIQUES ENTRE NOSTALGIE ET INNOVATION (1957 – 2007), Université Montesquieu Bordeaux IV Master 2 Sciences Economiques Spécialité Recherche Histoire économique – Mémoire de Jean-Jacques MARCHI, juin 2007

 

Vidéos et photographies

Photos

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vidéos


Train touristique PGV Pointe-de-Grave – Le… par nico-51

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

3 commentaires sur “Train touristique PGVS (Point de Grave – Le Verdon – Soulac)

Commentaires fermés.