Thématiques > Seconde Guerre Mondiale > Casemates M270SK de la Batterie de Kerbonn

Casemates M270SK de la Batterie de Kerbonn

Sujets de l'article :

Le Regelbau 270 est une construction standardisée relativement fréquence dans les positions de batterie du Mur de l’Atlantique. Sur le site de batterie de Kerbonn (CR-346), c’est une structure spécifique qui y sera construite pour s’adapter à la configuration de la batterie française déjà en place lors de l’entrée des allemands sur le site en 1941.

Comme c’est de rigueur pour les postes de contrôle de tir d’origine française repris par les allemands, les casemates de tir, bien que particulières au site, reprennent la nomenclature M270 (M pour Marine et 270 en rapport avec la construction standardisée équivalente). Bien que n’apparaissant pas formellement sur les plans avec la désignation SK (sonderkonstruktion = construction spécifique hors normes), il s’agit bien de plan adaptés à la configuration du site.

Ces casemates intègrent les plateformes de tir métalliques installées  par la Marine française en 1932. Les canons français de marine modèle 1893-1896 de 164,7mm KM,93-96 sont des tourelles plus ou moins blindées mais qui ne peuvent pas résister à des bombardements aériens. Elles ont pour spécificité d’avoir à l’arrière une embrasure pour un canon de 7,5cm SHD K97 (Schneider) monté sur affût crinoline. Ce montage permet d’améliorer une des faiblesses de ces batteries qui ne couvrent qu’en angle de champ de 120° à l’avant et qui sont très vulnérables à l’arrière. Ici le canon arrière couvre lui aussi un champ de 120°, ce qui limite au final à 60° le champ non couvert de part et d’autre. Chaque M270 était associé à une casemate R622 enterrée servant de logement pour les servants de la batterie, les deux étant reliés par une tranchée.

Ces M270SK d’architecture de fin de guerre devaient faire la transition avec des casemates pouvant faire des rotations à 360° qui n’ont jamais dépassé le déploiement expérimental. Sur le site de Kerbonn, l’un des quatre casemates M270SK a la spécificité de permettre un tir de travers. Elle abrite le Musée du site.

Les différences entre le deux planse situe principalement dans la défense rapprochée. A Kerbonn, on neretrouve pas les créneaux de protection et le tobrouk pour un mitrailleur. Le stockage du M270SK de Kerbonn semble aussi adapté à la nature même du canon français de conception relativement ancienne.

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin