Regions > Bretagne > Finistère > Batterie de Kerbonn

Batterie de Kerbonn

La batterie de Kerbonn a été installée en 1890 et a connu différentes étapes de construction qui ont modelé de site. Elles sont aujourd’hui parfois compliquées à distinguer. C’est un site complet qui témoigne de l’évolution constante de la fortification de côte jusqu’au milieu du XXe siècle.

Historique

Vue sur le Phare du Toulinguet depuis la Batterie de Mortiers

Nous pouvons différencier

Le site accueille aujourd’hui le Musée-Mémorial de la Bataille de l’Atlantique installé dans l’une des casemates M270SK d’origine allemande. La majorité des casernements et casemates sont visibles librement. Une partie d’entre elle reste accessible. Certaines ont été fermées pour des raisons de sécurité.

Différentes époques de mélangent

Première étape : la batterie de Mortiers

En 1889, est installée tardivement sur la falaise de Kerbonn une première batterie de mortiers. Ils doivent grâce à leurs projectiles percer les coques des navires. Cette position est la dernière à être fortifiée dans la presqu’ile de Crozon . Cette position se compose d’abris traverse entre lesquels sont positionnés les mortiers. L’ensemble reçoit un système de fortification avec des douves.
Elle est équipée de 3 mortiers de 270mm G Modèle 1889 sur affûts Vavasseur et Canet. Ils peuvent effectuer une rotation sur 300°. permettant une rotation sur 300°. Un parapet en terre maçonné assure une protection frontale. A l’arrière un magasin sous roc avec de longs tunnel permet d’envoyer les projectiles par wagonnet et monte-charge au pied des mortiers. Le personnel est alors hébergé dans des abris souterrains accessibles par des tranchées.  La batterie ne sera vraiment opérationnelle qu’en 1904. Ultérieurement, un poste de télémétrie est installé pour améliorer le guidage du tir.

Evolution de l’artillement et Mur de l’Atlantique

Face à l’évolution des navires de guerre et de l’artillerie combinés à la nécessité de mieux protéger l’arsenal, obligent la marine à revoir complètement sa batterie.  Les pièces sont être remplacées par des canon de longue portée de 164,7mm Modèle 1893-1896 SF. Ils sont installés sur des plateformes sommaires en 1932. Un poste de contrôle de tir fermé est aménagé ainsi qu’un projecteur de 150mm pour les tirs nocturnes. Cette batterie côtière ne va jamais servir et sera sabordée en 1940.

Alors que les Allemands investissent le territoire français, ils occupent la batterie à partir de 1941. Ils vont exploiter les positions de tir française et les mettre sous casemate. La position codée CR-346 MKB Kerbonn est l’une des plus importantes de la presqu’île de Crozon. La 4./M.A.A.262 (Marine Artillerie Abteilung 262) est l’unité qui y est affectée.

La position va considérablement évoluer entre 1941 et 1943 et tombera en même temps que les autres positions de la presqu’île.

Visite du site

L’accès au site à l’exception de la Casemate du Musée est gratuit. La visite permet d’effectuer des découvertes intéressantes. On peut parcourir des positions du XIXe siècle, entrer dans certaines casemates et profiter de beaux panoramas. Attention, la visite est sous votre propre responsabilité, une partie de la position étant à flanc de falaise.

Bibliographie

Batterie de Kerbonn sur AtlantikWall Co UK : http://www.atlantikwall.co.uk/atlantikwall/fbc_c_346.php

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin