Architecture > Châteaux et Palais > Château Fort > Maison Forte de Sémignan

Maison Forte de Sémignan

Sujets de l'article : Château , Maison forte , Vertheuil

Cette maison forte, aussi appelée Château de Sémignan, a été probablement édifiée au début du XIVe siècle par les Seigneurs Albret de Vertheuil, installés au Château de Vertheuil. Cet ouvrage est un témoin habitations occupées par les vassaux dans la province du Médoc.

Présentation

Totalement réduit à l’abandon, il tombe progressivement au ruine dans la seconde partie du XXe siècle. Les toitures en tuiles présentes alors ont aujourd’hui disparu.

33semignan01

L’ouvrage est aujourd’hui sur une propriété agricole. L’association « La Croisade Sémignanaise » a souscrit un bail pour en suivre la restauration. Son architecture n’était pas unique. Sur le territoire, on retrouve deux autres forteresses similaires, la Tour Carnet (Saint-Laurent-Médoc) et la Tour de Bessan (Soussans).

Histoire

Disposant d’une situation favorable dans une zone marécageuse, cette maison noble ou ferme fortifiée a été élevée par les seigneurs Albret de Vertheuil. Il s’agit d’une possession tardive de cette famille (XIVe s.) Une première mention du château est faite un 8 mars de 1322 (ou 1323) dans un hommage à Amanieu d’Albret, chevalier et seigneur de Vertheuil par Gassian de La Marche.

Passé aux mains du seigneur de Langoiran, Bertrand de Montferrans, en 1429, il transmis successivement à l’écuyer Jean de Luc, en 1480 puis à Gaston de Foix, comte de Candale, en 1517.

A l’aube de la révolution française, la baronnie de Sémignan est dans la famille de Michel-Joseph de La Roque, baron de Budos, propriétaire du Château de Budos.

Au XVIIIe siècle, le corps de logis est modernisé. Des ouvertures ont été agrandies pour améliorer le confort du château.

Architecture

D’un quasiment carré de 18m sur 23m, cette maison forte comprend une grande tour carrée, deux enceintes et de douves. Les bâtiments forment un plan en U. Les fossés de l’enceinte principale sont larges de douze mètres et sont encore remplis d’eau. Une seconde enceinte plus petite est complétée par le même dispositif.

Une pont composé de deux arches permet d’accéder au château. La porte principale et la poterne s’ouvrent sous la tour principale. Ce donjon comprend une couronne de mâchicoulis. A l’opposé (nord), une seconde poterne permettait de s’échapper du château. une tourelle comportant l’escalier d’accès aux étage y est accolée.

Deux points permettent d’accéder à l’édifice aujourd’hui. A l’origine, un seul accès permettait de rentrer dans cet ouvrage fortifié. Les fondations ont du être consolidées lors de travaux récents pour éviter que l’édifice ne s’écroule.

L’édifice comprend un assemblage de styles qui témoigne de son évolution constante au fil des siècles. L’histoire et la chronologie de cette construction est mal connue. Les restaurations tentent d’en savoir plus.

Parmi les vestiges, on retrouve une belle baie  géminée. Aujourd’hui murée, elle laisse apparaître une canonnière au centre de cette baie. Elle conserve ses les coussièges. On retrouve également plusieurs archères bouchées qui attestent d’une défense militaire active.

Le château aujourd’hui

L’association « La Croisade Sémignanaise » a pris en charge la rénovation du château et organise chaque été des chantiers participatifs. Malheureusement, très isolé, il subit régulièrement des vols qui réduisent régulièrement la force de frappe de l’association.

Bibliographie

La bonne fée du château de Sémignan, Sud-Ouest 20/09/2010

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

2 commentaires sur “Maison Forte de Sémignan

    Château La Tour Carnet – C'est En France

    (7 Jan ’19 - 12 h 13 min)

    […] château-tour assez massif et sur un périmètre resserré. Son architecture est très proche de la Maison forte de Sémignan (Saint-Laurent-Médoc) et de la Tour de Bessan […]

    Château La Tour Carnet – C'est En France

    (17 Jan ’19 - 0 h 52 min)

    […] assez massif et sur un périmètre resserré. Son architecture est très proche de la Maison forte de Sémignan (Saint-Laurent-Médoc) et de la Tour de Bessan (Soussans). Ces fiefs étaient occupés par des […]

Commentaires fermés.