Regions > Poitou-Charentes > Charente Maritime > Hôtel du Golf de Royan (Villa Jean Lacaze)

Hôtel du Golf de Royan (Villa Jean Lacaze)

Sujets de l'article : art déco , Royan

La Villa Jean Lacaze est le premier bâtiment construit à Pontaillac au XIXe siècle dans un environnement naturel qui était alors encore préservé. A la mort de son propriétaire, cet hôtel particulier fut vendu et transformé en hôtel de luxe, l’Hôtel de l’Europe renommé rapidement en Hôtel du Golf.

Jean Lacaze est l’inventeur de Pontaillac et va y élever une magnifique villa en 1856. Dessinée par l’architecte Maurice Senusson, elle va rester la plus belle demeure du quartier en vogue proche de Royan à la fin du XIXe siècle.  Lors de la pose de la première pierre (mars 1856), Fidèle Bouyard, l’entrepreneur qui doit mener les travaux remettra une truelle d’argent à quelques invité choisis, marquant ainsi la fondation de Pontaillac. Pontaillac se voulait alors une station balnéaire indépendante, concurrente de Royan.

A la mort de Jean Lacaze, son fil, Athanase va la vendre à Jean Chanut un hôtelier. Avec son épouse Suzanne, il va la transformer à partir de 1927 jusqu’en 1930. Il devient l’un des plus importants hôtels de luxe de Royan durant la période de l’entre-deux-guerres, l’hôtel de l’Europe. Il comporte 130 chambres et 60 salles de bain. Il sera renommé quelques années plus tard Hôtel du Golf.

Alors que l’armée allemande investit en 1940 les côtes française et les ports stratégiques, l’hôtel est réquisitionné. Il accueille le le siège de l’État-major de la Marine du Reich (Kriegsmarine) pour le golfe de Gascogne. En 1945, alors que les dernières formes allemandes se regroupent dans des poches de résistance, le contre-amiral Hans Michahelles, commandant d’une forteresse de Gironde-Nord fait lever le drapeau plan sur le toit de l’Hôtel du Golf. Il signe la reddition du nid de résistance allemand de Royan.

Endommagé par les combats, il est rénové après-guerre et devient alors une résidence de standing.

En 1999, l’hôtel du golf est endommagé par les tempêtes des 27/28 décembre. Sous des vents de 194km/h en rafale, il perd sa cinquième tourelle qui ne sera reconstruite que vers les années 2010.

Architecture

Jean Lacaze a fait ériger une demeure de forme quadrangulaire à deux étages chaque coin étant flanqué d’une tour dans un style néo-classique et art deco A partir de 1927, la villa est transformée en profondeur. Jean Chanut lui fait rajouter un étage avec des grandes baies ouvertes sur l’océan. Les tour sont également surélevées et surmontées d’un dôme allongé en hauteur en ardoise.

Devant la demeure une nouvelle aile de forme quadrangulaire est ajoutée. Equipée d’un toit terrasse, elle comprend également une tour de même architecture que les quatre autres.

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *