Pontaillac

Position : 45° 37 30" N -1° 3 3" W

 

informations pratiques
Accès : domaine public
Visite :

 
Contact :
Office de Tourisme de Royan
Tel: 05 46 23 00 00
Site internet

Tags :

Thèmes : Charente Maritime | Village

 

Pontaillac est un quartier partagé entre les communes de Royan et de Vaux-sur-Mer. Il est né au moment de la vogue des bains de mer. Fondé en 1850 par l’entrepreneur bordelais Jean Lacaze, il fut un grand rival de Royan pendant le développement du tourisme à la fin du XIXe siècle. Très apprécié, c’est un spot de surf particulièrement adapté aux débutants

Description

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Jean Lacaze sent une belle opportunité et dans le but de spéculer va demander la concession des tannes de Pontaillac. Mais dans un premier temps, il ne parvient pas à ses fins et est même « doublé » par son ami M. Cheylack. Huit propriétaires se partagent la concession mais après un procès et des négociations amiables il devient propriétaire de la totalité des dunes qui surplombent la conche de Pontaillac en 1855.

Jean Lacaze pose la première pierre de la villa Jean-Lacaze en mars 1856. Elle deviendra plus tard hôtel de l’Europe puis hôtel du Golf. Si la quartier s’équipe progressivement en commerces et lieux de restauration, il faut attendre 1870 pour la construction d’un premier lieu de culte, l’église Notre-Dame de l’Assomption. Une seconde église la remplace en 1891, l’église Notre-Dame-des-Anges. On y construira également un phare (construit en 1856) mais qui sera détruit en 1885 par une tempête

La vogue des bains de mer et des cures marines s’accompagne de la création d’un établissement thermal par le docteur Auguste Guillon en 1872. Il ira jusqu’à créer des baignoires creusées dans la pierre se remplissant au cré des marées (elles sont encore visibles).

Rivale de Royan

Bien que située en grande partie sur le territoire de Royan, Pontaillac est vu par le comte de la Grandière, maire de Royan, comme une station balnéaire rivale. Dès lors, il freine des quatre fers pour développer les voies de transport qui relient Pontaillac à Royan. On accède ainsi à Pontaillac jusqu’en 1862 par le seul boulevard de Cordouan. A partir de cette époque un nouveau boulevard direct vers Royan, l’avenue de Paris est créé grâce à Frédéric Garnier le maire de Royan de l’époque. Elle contribue au développement de Pontaillac.

Pontaillac est alors réputé pour son casino et ses montagnes russes. Vidé de ses touristes pendant la seconde guerre mondiale, Pontaillac héberge dans l’hôtel du Golf le siège de l’État-major de la Marine allemande pour le Golfe de Gascogne. A la sortie de la guerre et malgré les combats acharnés et les bombardements de la poche de Royan, la cité balnéaire sort quasiment indemne. Elle se payera le luxe d’accueillir une étape du tour de France en 1947 en lieu et place de Royan, réduit en ruine.

A partir de 2003, le quartier est rénové avec  une nouvelle promenade en bois devant la  « Façade de Verthamon ». Un ensemble d’éclairage permet de profiter jusqu’à 23h30 de la plage, de la baignade et sur surf en nocturne.

Les lieux et monuments

Pontaillac est avant tout connu pour ses villas et demeures cossues construite sur la falaise et son casino. L’hôtel du Golf est l’une d’entre elles. Il s’agit de  l’ancienne demeure de Jean Lacaze et fut l’un des hôtels les plus luxueux de Royan entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. A proximité on retrouve deux villas d’un dessin carré, les villa Cordouan et villa Les Roches.

Au centre de la plage se trouve l’actuel casino de Royan. Ce bâtiment fut construit en 1930 et pris le nom de « Sporting ».

Église de l’Assomption-de-Notre-Dame (ou Chapelle de Pontaillac) est située sur la portion construite sur la commune de Vaux-sur-Mer. Ce lieu de construction est purement politique, l’abbé de Royan s’opposant à la construction d’un second lieu de culte sans sa paroisse. C’est le monument dont l’aspect (trompeur) donne l’impression que Pontaillac est établi depuis des siècles, ce qui n’est pas le cas.

Sur la partie Nord de la Corniche (côté Vaux-sur-Mer), on retrouve l’un des plus beaux ensemble de Carrelets, cabanes de pêche traditionnelles de la Gironde et des Charentes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photographies

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : Une réponse

  1. […] vers l’ouest jusqu’à la Mer où il affleure au niveau des conches de la côte comme à Pontaillac, Vaux-sur-Mer ou […]

pagerank