Rubriques > Au coeur des régions > Ile d’Aix

Ile d’Aix

Sujets de l'article :

L’Ile d’Aix est l’une des quatre îles de Charente-Maritime, c’est la seconde plus petite après l’Ile Madame. Fermée à la circulation automobile, cette île se parcourt à pied ou à vélo. La commune de l’ïle d’Aix couvre la surface de l’île et la longe de Boyard où est érigé le fort Boyard.

Si l’activité actuelle de lîle est principalement ostréicoles avec le tourisme, l’empreinte militaire est omniprésente. Paradoxalement, aucun bunker allemand n’y sera construite pendant la seconde guerre mondiale, l’occupant se contentant d’utiliser les bâtiments existants.

L’île est fait mention une première fois en 1067 quand Isembert de Châtelaillon en fait don aux moines de Cluny. La position particulière de l’Ile en fait un site très stratégique qui n’échappe pas aux anglais. Entre le XIIe et le XIIIe siècle les attaques anglaises se succèdent. En 1286 avec le découpage de la Saintonge en deux parties, une anglaise et une française, les attaquent cessent.

Au XVIIe siècle, le roi de France, par l’entremise de Vauban, fait revoir les fortifications de l’île. François Ferry fait améliorer les dispositifs déjà en place. Cela ne va pas empécher les anglais de prendre l’île pendant la Guerre de Sept Ans (1756-1763). Une partie des remparts eet la majorité des batteries sont détruites en 1757. Ils feront l’objet de réparations et de nouveaux aménagement entre la fin du XVIIIe et le XIXe siècle.

Pendant la Révolution, en 1794, des centaines de prêtres réfracteurs vont mourir sur les navires pontons de Rochefort où ils étaient enfermés. Leurs corps seront enterrés sur l’île. Les survivants seront débarqués sur l’Ile Madame.

L’un des épisodes historiques de l’île d’Aix a lieu les 11 et 12 avril 1809. L’empire est en difficulté face à l’Angleterre qui bloque les ports de l’Empire.  Alors que les anglais mouillent dans la rade des Basques, les français tentent de faire lever le blocus anglais et ravitailler les forces françaises des Antilles. L’escadre française attend la bonne occasion pour intervenir avec  11 vaisseaux et 4 frégates. Elle se positionne en attente au sud de l’île d’Aix à l’entrée de l’estuaire de la Charente. Le 11 avril profitant de la marée montante, les anglais lancent des brûlots à destination de l’escadre française qui doit dériver dans l’estuaire pour les éviter. Les navires français dans une manoeuvre désespérée tentent de s’alléger en jetant par dessus bord leur canons pour éviter l’échouage. Mais en vain. Le 12 avril, la flotte anglaise se présente devant les navires français échoués et détruit une frégate et quatre vaisseaux.

L’île servira à plusieurs reprises de prison. Les communards seront enfermés dans le Fort Liedot en 1871, des militaires insoumis en 1917, Ahmed Ben Bella et ses compagnons entre 1959 et 1961. A cette époque l’île était truffée de postes de gardent et était coupée en deux par une haute clôture au Bois-Joly..

Les sites de l’île d’Aix

L’île a conservé encore aujourd’hui son caractère sauvage grâce à une urbanisation limitée et l’interdiction de la voiture (sauf usage spécifique). C’est encore aujourd’hui un territoire qui a gardé son empreinte militaire avec ses nombreuses batteries et forts.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

2 commentaires sur “Ile d’Aix

    Batterie Saint Eulard – C'est En France

    (10 Nov ’18 - 18 h 33 min)

    […] de Saint-Eulard aurait été construite  au cours du vaste plan de fortification de l’île et des côtes des Charentes initié vers 1860. Cet ouvrage qui a été abandonné par […]

    […] batterie du Parc est un ouvrage militaire de l’île d’Aix situé au nord de l’île. Cet ouvrage est complémentaire à la batterie de Jamblet plus […]

Commentaires fermés.