Regions > Aquitaine > Gironde > Bassin d'arcachon > Défense allemande du Bassin d’Arcachon (AtlantikWall)

Défense allemande du Bassin d’Arcachon (AtlantikWall)

Sujets de l'article : Bassin d'Arcachon , Cap Ferret , Côte d'Argent

La défense du Bassin d’Arcachon s’inscrit dans un dispositif d’une soixantaine de positions qui s’étend de Vendays-Montalivet à Contis dans les Landes. Il est construit en continuité de la Forteresse du Nord Médoc. Si Hitler avait ordonné en décembre 1941 la construction d’une fortification des côtes sur l’Atlantique, il faudra attendre 1943 pour que cette construction débute.

Dès le XVIIe siècle, Arcachon et le Bassin sont des candidats à l’établissement d’un port royal. Même si cela ne se fera jamais, ils gardent à l’aube de la seconde guerre mondiale un aspect stratégique indéniable. La défense du Bassin d’Arcachon est stratégique pour l’armée allemande puisque, il s’agit d’un secteur qui peut permettre un débarquement amphibie et l’établissement d’un port en eaux profondes. Le secteur Arcachon (Ar) couvre toutefois une zone plus vaste de Montalivet à Mimizan dans les landes.

L’armée allemande dans le périmètre du Mur de l’Atlantique déploie ainsi un nombre de postions important à la fois sur la côte océane (secteur de Montalivet au Cap Ferret) que dans les terres (La Teste) et de l’autre côté de l’embouchure du Bassin (Le Pyla)

On retrouve des positions sur l’ensemble de la côte mais les plus grands complexes se situent :

Le dispositif comprend trois positions de batterie couvrant l’entrée du bassin d’Arcachon et l’accès au port, deux stations de radiodétection (radar) et quatre positions sécurisant les plages avant et après le bassin d’Arcachon. Bien que stratégique, le secteur Ar n’atteint pas le complexité du secteur Gironde Nord et de la Forteresse du Nord Médoc. En mai 2015, un bunker de commandement sera redécouvert au centre d’Arcachon.

Un périmètre bien plus vaste

Le mur de l’Atlantique est un ouvrage complexe mais qui ne se limite pas aux seules positions « visibles » en bord de mer. Afin de sécuriser l’accès de nombreux point de passage sont sécurisés complétant l’ensemble avec un nombre de positions supplémentaires mal documentées. C’est notamment le cas à Gujan Mestras à l’emplacement de la villa du Canal (Ar-234).

Les sites sont répartis tout autour du bassin d’Arcachon. Le déploiement est visible sur la carte : « Cartographie du mur de l’Atlantique »

Poursuivre la lecture :

 

Sur le même thème : Les plages du débarquement, Forteresse du Nord-Médoc

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

2 commentaires sur “Défense allemande du Bassin d’Arcachon (AtlantikWall)

Commentaires fermés.