Phare du Cap Fréhel

Position : 48° 41 3" N -2° 19 8" W

 

Tags :

Thèmes : Côtes-d'Armor | Phares

 

La première implantation d’un phare au Cap Fréhel remonte au XVIIe siècle. Mais le phare actuel est très récent et date de 1950.

Présentation
Position : (POI Bretagne)
Articles liés : Fort La LattePhare de Chassiron, Cap Fréhel

Situé dans un site naturel exceptionnel, le phare du Cap Fréhel est à son origine une tour bâtie par Vauban pour surveiller la côte. Le feu actuel du haut de ses 103m porte à 110km.

22capfrehel01

 

Histoire

Premier Phare (1702-1950)

L’histoire du lieu débute en 1694 lors de l’inspection des côtes nord de Bretagne par Vauban. Le commissaire général des fortifications de Louis XIV propose d’y bâtir un tour pour prévenir de toute attaque ennemie. Vauban qui est déjà l’instigateur des phares du Stiff à Ouessant, des Phares des Baleines sur l’Île de Ré et de Chassiron sur l’île d’Oléron).

L’ingénieur Garengeau reprend les plans du Phare du Stiff. Le premier phare d’une portée de 15 miles est allumé en 1702 mais ne reste en fonction que pendant les mois d’hiver. Il sera allumé toute l’année à partir de 1717 pour répondre aux demandes de la marine. L’instauration d’une nouvelle taxe sur les navires perçue dans les ports du Cap Fréhel et de Régneville contribue au financement du surcoût engendré. Jusqu’à 1774, le phare sera alimenté avec du charbon pour maintenir le feu allumé. Puis l’alimentation à l’huile végétale prend le relai et le brasier est remplacé par une lanterne (tournante à partir de 1821) composée d’un réverbère de 60 réflecteurs sphériques. La portée est désormais de 21 miles.

Le phare est désaffecté en 1847 après la mise en service du second phare. Il reprendra du service à titre provisoire en 1945 jusqu’en 1950.

Second Phare (1847-1944)

Au milieu du XIXe siècle, l’état du Phare est préoccupant et Léonce Reynaud étudie en 1840 la construction d’un nouveau phare. Il devra supporter une optique de Fresnel. Construit entre 1845 et 1847, il est d’une portée de 25 miles et sera mis en service le 1er mai 1847

Après presque cent ans d’exploitation, le phare sert de poste d’observation par l’armée allemande au cours de la seconde guerre mondial. Elle le dynamitera même le 11 août 1944.

Troisième phare (1950)

En 1946, l’administration des Phares et balises ordonnait la construction d’un nouvel édifice. Il est mis en service le 1er juillet 1950. Haut de 103 mètres par rapport au niveau de la mer, son feux porte à 110km par temps clair. Du haut, il est possible d’avoir une belle vue de la Pointe de Paimpol à celle du Grouin

Architecture

Le Phare de 1702

Haute de  15m, la Tour cylindrique est accolée à une tourelle demi cylindrique en pierre maçonnée. L’ouvrage a été réalisé par  Gilles Martin Frémery pour un coût de 6890 livres.

Le Phare de 1847

Détruite pendant la seconde guerre mondiale, le second phare était une tour octogonale de 22 m de haut.
Réalisée en maçonnerie de pierre de taille, elle est l’oeuvre des ingénieurs Boucher et Méquin, sous la direction de l’architecte Léonce Reynaud. les travaux ont été réalisés par l’entreprise Ramard et Mercier pour un montant de 85000 francs.

Il produit un éclat long blanc toutes les 30 secondes, optique de François Soleil à 16 demi lentilles.

Le Phare de 1950

Haut de 32.85 m (focale à 29.60 m), il se compose d’une tour carrée en maçonnerie de pierre de taille centrée à un bâtiment en forme de U. Le bâtiment a été conçu par l’architecte  Yves Hémar.


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : Une réponse

  1. […] Position : 48°41’17.8″N 2°19’05.4″W (POI Bretagne) Articles liés : Phare du Cap Fréhel, Fort La […]

pagerank