Architecture > Monuments religieux > Eglises > L’église Saint-Martin (Carignan-de-Bordeaux)

L’église Saint-Martin (Carignan-de-Bordeaux)

L’église de Carignan est un édifice construit à partir du XIIIe siècle. Elle fut longtemps, d’après la tradition, la plus haute église de l’Entre-deux-Mers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Histoire

Si l’édifice date du XIIIe siècle, il a été fortement remanié au XVIe siècle. Le clocher est transformé perdant à l’occasion son toit plat supposé et prenant la forme d’une tour. Dès lors il est réputé être le plus haut clocher  de l’Entre-deux-Mers. L’agrandissement par le Nord de l’Eglise transforme l’églse, un coeur polygonal est rajouté. Pendant les guerres de religions,  des meurtrières auraient été percées.

Comme d’autres édifices de Entre-deux-Mers, en particulier l’église Saint Saturnin de Baurech, elle va connaitre les assauts des éléments. Ainsi le 10 août 1759, l’église est ébranlée par un violent tremblement de terre. L’édifice est fragilisé et sera désaffecté jusqu’en 1764. Les offices sont tenus dans une grange aménagée à cet effet.

Des travaux de réhabilitation sont engagés avec un renforcement de la nef et l’ajout de contreforts. Par la même occasion le sol de l’église est rehaussé pour être mis au niveau du parvis. Cela n’empêche pas l’église d’être touchée par la foudre en 1791. A 4h du matin, la flèche du clocher est emportée.

Reconstruite dans un style très particulier, le clocher reçoit une horloge en 1870 puis une seconde en 1987.

L’église n’est pas classée monument historique. En revanche les fonds baptismaux monolithiques et le bénitier présent à l’intérieur le sont.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Architecture

Dans l’édifice actuel, les parties datant du XIIIe siècle se limitent aux murs sud et  nord (ce dernier se trouve aujourd’hui à l’intérieur) et la partie basse du clocher actuel. Cette dernière comprend au dessus du portail notamment des frises de modillons. Le modillon roman est un bloc de pierre sculpté plus ou moins finement, placé sous les corniches et qui donne l’illusion d’optique de les supporters. Certains d’entre eux sont remarquables et se retrouvent dans d’autres édifices de la région (lion et taureau)

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin