Ile d’Oléron

 

Thèmes : Charente Maritime | Fortifications | Ile d'Oléron

 

Plus grande île métropolitaine après la Corse, l’Ile d’Oléron a perdu sa complète insularité en 1966 avec la construction du pont qui la relie au continent. Terre d’histoire depuis l’époque romaine, elle connut toutes les combats face aux anglais et plus récemment face à l’Allemagne nazie.

Présentation
Pline l’Ancien rapporte qu’un castrum romain était déjà présent au niveau de la ville du Château-d’Oléron. Plus tard, Aliénor d’Aquitaine séjourna au Château-d’Oléron dans son château en 1199. Elle y régna quelque temps. Son passage fut marqué par la rédaction de règles maritimes, où Rôles d’Oléron avant de se retirer à l’abbaye de Fontevraud où elle mourut en 1204.

Port de La Cotinière Port de La Cotinière

Le 20 mars 1586, l’île ville est prise par Agrippa d’Aubigné. En février 1625, le protestant Soubise s’empare de l’île après avoir occupé l’île de Ré. Quelques mois plus tard, le duc de Guise y débarque et reprend l’île, appuyé par les flottes hollandaise et anglaise.

Plus récemment, l’île d’Oléron fut occupée par l’armée allemande où elle résista jusqu’au 1er mai 1945. Les 8000 hommes du général de brigade René Marchand, débarqué le 30 avril mettaient fin à cette résistance acharnée (Opération Jupiter).

Saint-Trojan-les-bains

Saint-Trojan-les-bains

Sites

Réputée très sauvage jusque dans les années soixante, aujourd’hui la paysage de l’île d’Oléron est dénaturé par de nombreuses villégiatures de vacances. Il ne faut pas s’y tromper, cette île n’en est plus vraiment une depuis la mise en service du pont et les dommages se voient partout. Les tentatives de classement de l’île risquent d’être une fois encore vaines face à la pression immobilière.

Par chance, certains lieux gardent encore leur magie, comme Saint-Trojan-Les-Bains ou la pointe de Chassiron. A côté de ses sites naturels, l’île conserve des témoignages d’un passé plus ancien par la présence de plusieurs forts : La Citadelle du Château d’Oléron, mais aussi le Fort Louvois sur la côte sont de beaux témoignages de l’architecture à la Vauban. A quelques encablures de bâteau, le Fort Boyard apporte un témoignage plus médiatique qu’historique des trésors de cette région. Il est visible de Chassiron au Château d’Oléron mais indéniablement la plus belle vue se situe à Boyardville.

La pêche

Saint-Pierre-d’Oléron constitue à la fois la capitale de l’île mais aussi par son port La Cotinière le premier port de pèche de Charente-Maritime et le onzième port de pêche en France (Source Mairie de Saint Pierre).

Phare de Chassiron

Phare de Chassiron

Les Phares

Réputée d’une navigation dangereuse, l’île d’Oléron est équipée de deux phares et de plusieurs feux scintillants. Le phare le plus connu est celui de Chassiron dont la bâtiment actuel remonte à 1834. Au Château d’Oléron deux feux scintillants signalent la pointe sud-est de l’ile et plus quatre entourent l’entrée du port de La Cotinière.


Approfondir le sujet

Les commentaires ne peuvent plus être ajoutés.

pagerank